Proposer aux collaborateurs des mesures plus avantageuses, grâce au dialogue social

Agir au delà des conventions

Que ce soit pour faire face à une crise sans précédent ou pour construire une relation durable avec ses collaborateurs, REALITES mobilise l’ensemble des parties prenantes de l’entreprise pour proposer les mesures les plus avantageuses possibles.

Dialogue social et bien-être des collaborateurs au service de la performance au travail

Enquêter annuellement pour connaître les points forts comme les axes d’amélioration

REALITES porte une démarche volontariste de dialogue social auprès de ses salariés, afin de mieux prendre en compte l’évolution de leur environnement professionnel et permettre une bonne conciliation entre vie personnelle et professionnelle.

Régulièrement, REALITES consulte anonymement ses collaborateurs sur différents sujets : 

  • La vie au sein de REALITES
  • La communication 
  • Le Capital Humain…

L’analyse des résultats permet d’établir des plans d’actions pour garantir une meilleure qualité de vie au travail.

98%

des collaborateurs considèrent le Groupe REALITES ouvert au changement (2019)

93%

des collaborateurs affirment que les valeurs de l’entreprise correspondent à la réalité du terrain (2019)

100%

des collaborateurs pensent que les nouveaux sont bien accueillis contre 88,8% l’année précédente (chiffres 2019)

Gagner en avantages sociaux en allant plus loin que les conventions

Depuis le mois de mars 2021, REALITES applique un accord d’harmonisation imaginé et signé avec les élus du CSE, auprès des salariés de toutes les composantes du Groupe.

Avec ces nouveaux accords, REALITES est fier d’instaurer des mesures plus avantageuses que la Convention Collective de la Promotion Immobilière et le code du travail.

Chez REALITES, l’accent est notamment porté sur la prise en compte de l’environnement familial du collaborateur, favorisant la conciliation de la vie personnelle et professionnelle :

  • Des jours de congés pour les événements familiaux systématiquement supérieurs aux dispositions légales et majoritairement plus favorables que les conventions collectives
  • Après un an d’ancienneté, maintien du salaire fixe et variable pour les congés maternité, et suppression du délai de carence pour les arrêts maladie 
  • Mise en place de congés supplémentaires liés à l’ancienneté dans l’entreprise 

« Nous sommes très heureux et fiers d’avoir conclu ces accords avec la délégation du personnel du CSE, que nous remercions pour sa collaboration constructive. Cela s’inscrit dans notre démarche volontariste de dialogue social.”

Yoann Choin-Joubert,
PDG du groupe REALITES